Biodalg - micronutrition animale
Protège le monde animale, respecte l'environnement.
Un conseil, une question ? 04 75 26 20 24

CAMELINE

LA CAMELINE
Cameline
 
Qui cultive la CAMELINE présente dans la IODAMINE CHEVAL, et d'où vient-elle ?
Cameline
 

La Caméline au Grand Laval

 

En 2016, alors que je suis ornithologue à la Ligue de Protection des Oiseaux de la Drôme, j'ai enfin l’opportunité de reprendre en fermage des terres agricoles à Montélier (26), celles de mon grand-père. Après quelques jours de réflexion, je me dis que c'est l'opportunité de mettre en œuvre mes idées sur une agriculture qui me semble meilleure pour notre environnement.

 

La labellisation en Agriculture Biologique ne me paraissant pas suffisante, je mets en œuvre une démarche d'agroforesterie. Je plante plus de 4000 arbres, je diversifie mon assolement, je cultive plus de 30 espèces végétales et pivot du projet, j'installe un troupeau de brebis Solognotte.

 

La ferme s'étend sur 25 hectares. En 10 ans nous sommes passés de 20 espèces d'oiseaux à plus de 35 espèces, avec une augmentation spectaculaire de leur densité. Une maraîchère est en cours d’installation et de nombreux projets voient le jour. Je vous les laisse découvrir sur notre site et sur notre page Facebook. https://www.facebook.com/legrandlaval

et https://lafermedugrandlaval.wordpress.com/

 

 

La caméline entre pleinement dans notre rotation, c'est une plante « miracle » qui nous sert de tutrice pour les légumineuses, de désherbant par allopathie, de paillage pour les brebis et le maraîchage, de tourteaux en aliment pour les brebis et d'huile que nous commercialisons. Nous semons, récoltons et trions nous-même la caméline. La graine est ensuite pressée à froid par un ami voisin.

 

Sébastien BLACHE

Cameline
 

Il existe plusieurs espèces de caméline : parmi elles, Camelina microcarpaAndrz. présente en Drôme (Source : Flore de la Drôme, Atlas géographique et floristique, Luc GARRAUD) etCamelina sativa (L.) Crantz, la caméline cultivée.

Famille : Brassicaceae (comme le colza, le chou ou la moutarde).

Autres noms : petit lin ou sésame allemand.

Origine :

Le genre Camelinaest probablement apparu dans le sud-est de l'Europe ou le sud-ouest de l'Asie, mais sa région d'origine exacte demeure incertaine. Certaines données archéologiques semblent indiquer que la culture de la caméline a débuté au Néolithique dans le sud-est de l'Europe et que l'espèce faisait déjà l'objet d'une culture importante à l'Âge du fer dans la majeure partie de l'Europe. La culture de l'espèce a connu un déclin au Moyen Âge, mais elle est signalée jusqu'au milieu du 20esiècle (source : La biologie duCamelina sativa (L.) Crantz (caméline cultivée) - Végétaux - Agence canadienne d'inspection des aliments.

http://www.inspection.gc.ca/vegetaux/vegetaux-a-caracteres-nouveaux/demandeurs/directive-94-08/documents-sur-la-biologie/camelina-sativa-l-/fra/1330971423348/1330971509470

Usages :

Contient 30 à 40 % d'huile selon les sources.

Contient des acides gras essentiels et des oméga 3 dont les acides linolenic, linoleic, oleic et eicosenic (Source : Global Invasive Species Database (2016) Species profile : Camelina sativa.

Downloaded from /

http://www.iucngisd.org/gisd/species.php?sc=1440 on 10-07-2016

Elle perd ses propriétés nutritives si on la chauffe.

Autres usages : savon, huile pour lampes.

Cameline
 
 

jeudi 20 octobre 2016

 
 
 

Navigation

Moteur de recherche

Menu principal

Menu secondaire

Retour en page d'accueil
haut de page